Le jardin solidaire est un jardin collectif et éducatif visant à promouvoir l’agriculture urbaine chez les résidents-es du quartier de Mercier-Est depuis 2009. Ce potager d’environ 53 m2 de superficie cultivable est composé de bacs et d’une parcelle en terre. Depuis quelques semaines, Isabelle, notre agente en agriculture urbaine s’en occupe précieusement, avec l’aide de Tina, notre horticultrice et de quelques jardiniers-res-bénévoles.  


Noémie, agente en environnement à l’Éco-quartier MercierHochelaga-Maisonneuve, est partie à la rencontre d’Isabelle, pour en savoir plus sur le projet.  

 

Noémie : Salut Isabelle ! Comment ça va ?  

Isabelle : Ça va super ! Je suis bien occupée avec tout ce qu’il y a faire au jardin solidaire en ce moment !  

Noémie : Justement, j’aurais quelques questions à te poser sur ce fameux jardin. Est-ce que ça te va ?  

Isabelle : Bien sûr, avec plaisir !  

Noémie : En soit, qu’est-ce que le jardin solidaire et quel est l’objectif de ce projet ?  

Isabelle : Le jardin solidaire est un espace dans lequel une multitude de fruits et légumes poussent ! C’est également un lieu de rencontre pour les citoyensnes des alentours ayant le désir de venir échanger, jardiner ou simplement profiter de l’espace afin de se détendre un peu. Le jardin solidaire a pour but de participer à l’augmentation de l’indépendance alimentaire dans le quartier par le biais d’un partage des récoltes et de connaissances sur l’agriculture urbaine.  

Noémie : Quel beau projet ! Mais où se trouve ce fameux jardin ?

Isabelle : Il se trouve sur le terrain du stationnement de l’Église Saint-François d’Assise, au 700 rue Georges Bizet, juste à côté de la Maison des Familles !

Noémie : Si j’ai bien compris, vous faites pousser des fruits et légumes dans ce jardin. Que faites-vous avec les récoltes ? 
Isabelle : Oui, nous avons plein de légumes qui poussent ! Des tomates, des aubergines, des haricots … Nous les redistribuons aux résidents et résidentes riverains-es et à ceux et celles qui passent nous voir au jardin. Un conseil, venez nous voir, car ils sont vraiment délicieux !  

Noémie : C’est super, ça ! Tout le monde peut venir vous rendre visite 

Isabelle : Oui ! Le jardin est destiné aux jeunes et aux moins jeunes, aux experts de jardinage ou aux amateurs d’agriculture urbaine ! Tout le monde est le bienvenu !  

Noémie : C’est bien noté ! Mais si une personne souhaite venir jardiner ou vous rencontrer, comment cela se passe ?  Est-ce qu’il y a des horaires à respecter ou faut-il s’inscrire pour pouvoir venir ? 
Isabelle : Nous tenons régulièrement des ateliers et des évènements au Jardin ! Je conseille aux personnes intéressées de suivre la page Facebook de l’Éco-quartier MHM pour être au courant des prochains événementsIl n’y a pas besoin de s’inscrire ! Sinon, je suis généralement présente au jardin  le jeudi après-midi. Mais n’hésitez pas à me contacter pour savoir si je suis là,  si je suis disponible pour discuter avec vous, ou simplement prendre rendez-vous !    

Noémie : Les personnes peuvent donc venir, préférentiellement quand tu es présente, pour jardiner avec toi. Mais est-ce que les citoyen-nes peuvent planter leur propre semis ?
Isabelle : Oui, ils peuvent évidemment planter leur propre semis ! Simplement, je conseille encore une fois de communiquer avec l’Éco-quartier pour nous prévenir. Dans tous les cas, nous valorisons et encourageons la participation citoyenne !  D’ailleurs, cette année, nous avons eu la gracieuseté de recevoir plusieurs plants de tomates d’une résidente des environs !   

Noémie : Quelle générosité ! Et par conséquent, si les gens peuvent planter leur semis, est-ce qu’ils peuvent également récolter les fruits et légumes en toute autonomie ? 
Isabelle : Vous pouvez, dans la limite du raisonnable. Nous sommes justement dans la saison des récoltes actuellement et tout le monde est invité à participer à nos ateliers, suite auxquels les participants peuvent repartir avec les comestibles fraîchement récoltés ! 

Noémie : En effet, ça donne envie de venir !  J’ai une dernière question à te poser, et après je te laisse retourner travailler: jusqu’à quand le jardin solidaire est-il ouvert ?  

Isabelle : Le potager tombera en dormance dès que la température imposera sa fermeture. N’attendez plus pour venir nous voir !