On essaie Zéro Déchet : cette année, l’équipe de l’éco-quartier vous invite à essayer le Zéro Déchet avec nous! Tout au long de l’année, nous vous proposerons des activités en lien avec ce mouvement ainsi que de l’information pour vous donner le goût d’essayer vous aussi! Cliquez ici pour plus d’informations sur la campagne…


Avez-vous déjà porté attention à la provenance des articles que vous mettez dans votre bac de recyclage? Pour la majorité d’entre nous, le bac vert est en grande parti rempli d’emballages en lien avec l’alimentation. Les allées des supermarchés sont des fresques de cartons et de plastiques colorés qui se retrouveront rapidement dans notre bac vert!

C’est quoi le problème avec mon poivron emballé?

C’est plus de 180 kilos d’emballages qui sont produit PAR PERSONNE annuellement au Canada1. Au Québec, seulement 18% des plastiques utilisés finissent dans le bac de recyclage, soit parce qu’ils ne sont pas pris dans la collecte (plastique #6) soit parce qu’ils sont tout simplement jetés2.

De plus, on estime que 6 à 8 millions de tonnes de plastiques de toutes sortes se retrouvent dans les océans où ils créent des ravages sur la vie aquatique3.

Il ne faut pas s’y tromper, le recyclage des emballages est essentiel pour la préservation de l’environnement. Par contre, il faut garder en tête tous les gaz à effet de serre qui seront produits pour acheminer notre recyclage au centre de tri puis, pire encore, aux usines de transformation, souvent situées outre-mer4. Sans parler des coûts environnementaux de la production et du transport de tous ces emballages.

Alors, comment s’alimenter correctement tout en réduisant la quantité de déchets et de matières recyclables que nous produisons? La réponse est simple : on essaie de faire l’épicerie sans emballage!

Voici quelques trucs et astuces pour vous aider à faire votre épicerie sans emballage :

Consultez la vidéo de Charlotte de l’éco-quartier qui essaie pendant une semaine de faire l’épicerie sans emballage!

Les magasins en vrac

  • Pour ceux et celles qui ne sont pas familiers avec le principe des magasins en vrac, ce sont des commerces où l’on trouve des contenants de toutes tailles qui contiennent différents produits (noix, pâtes, épices, etc.) et dans lesquels on peut se servir la quantité désirée et la déposer dans votre propre contenant. Les magasins en vrac vous proposent souvent l’utilisation de sacs de plastique, mais ils sont, pour la plupart, ouverts à ce que vous apportiez vos propres contenants. Certains commerces offrent même un rabais lorsque vous utilisez les vôtres!
  • Certains commerces ne sont pas spécifiquement « en vrac » mais offrent quelques produits que vous pourrez transférer dans vos contenants comme le Marché 4751 qui offre une surprenante variété d’aliments… ne vous gênez pas de demander le produit voulu, ils l’ont sûrement en stock!
  • Par ailleurs, magasiner en vrac vous permet de choisir la quantité exacte dont vous avez besoin. De cette façon, vous n’êtes pas pris avec un restant indésirable qui sera gaspillé!
  • C’est aussi une excellente façon de découvrir de nouveaux aliments ou produits! Si vous n’êtes pas sûr d’aimer, achetez une toute petite quantité en vrac et ne restez pas pris avec un produit qui n’est pas à votre goût!

Photo: Annabelle Caillou – Le Devoir

Ne pas confondre…

  • Magasin en vrac et magasin en gros ne sont pas du tout la même chose. Dans ce dernier, on y vend des produits en grande quantité à des prix réduits. Cependant, lorsque vous achetez en grande quantité, il vous faut un espace disponible conséquent pour mettre les produits chez vous. Par ailleurs, les produits offerts dans ces magasins sont emballés tout comme à l’épicerie.

Acheter fruits et légumes sans emballage

  • La plupart des magasins en vrac ne vendent pas de fruits et légumes. Il faut donc se tourner vers nos fruiteries de quartier ou encore les supermarchés. Très facile de magasiner sans emballage au supermarché, il suffit tout simplement d’apporter son propre sac en tissu pour les produits frais ou éviter les sacs tout court! Par contre, n’oubliez pas de bien laver vos produits une fois rendu à la maison 😉
  • Certains marchands emballent individuellement des produits tels que les poivrons, laitues et autres sous prétexte qu’ils se conserveront plus longtemps. Il ne faut évidemment pas créer du gaspillage alimentaire dans le but d’éviter un peu d’emballage, mais il existe différentes façons de faire durer les produits frais plus longtemps au marché. La fruiterie au marché Maisonneuve a tout récemment installé un système d’humidification suite à un mouvement de contestation de l’emballage individuel des fruits et légumes, normalement nécessaire à leur conservation. N’hésitez donc pas à en parler avec votre marchand, une solution est peut-être possible!

Viandes et poissons

  • Plusieurs épiciers accepteront que vous apportiez votre propre contenant pour repartir avec viande, saucisse et poisson, mais ils ont tout à fait le droit de refuser également pour des raisons de salubrité. Ça ne coûte rien de demander!
  • La plupart des bouchers acceptent que le client apporte son propre contenant. Après tout, il économise en n’utilisant pas d’emballage et n’oubliez pas… le client est roi 😉

Jamais sans mon kit

  • Vous ne quittez jamais la maison sans votre sac réutilisable quand vous vous dirigez vers l’épicerie? Alors rajoutez-y tout simplement vos contenants pour le vrac et le sans emballage et votre kit est prêt!
  • Il est mieux d’entreposer vos produits achetés en vrac dans des pots hermétiques pour mieux les conserver et pour éviter les intrus. Mais ce n’est pas nécessaire de trimballer ses pots Mason partout avec soi! Plusieurs magasins en vrac vendent des sacs réutilisables et lavables en tissus que vous pourrez transvider dans vos pots une fois les courses terminées.
  • Vous avez une machine à coudre qui accumule la poussière dans le coin? Un p’tit coup de guenille et hop! Fabriquez facilement des sacs en tissus pour le vrac! Rien de plus facile! Voici quelques modèles : Lauraki la mamam ZÉRO DÉCHET; Clémantine la Mandanrine; L’ère du Zéro Déchet.

Se préparer d’avance…

  • L’inconvénient de faire son épicerie sans emballage est qu’il faut souvent acheter nos produits dans plus d’un magasin. La planification est donc de mise! Il est mieux de prévoir d’avance ses déplacements pour être sûr d’avoir tout le nécessaire pour préparer ses repas tout au long de la semaine.

Donc en résumé, voici 4 trucs à garder en tête pour faire son épicerie sans emballage :

  1. Partez à la découverte des magasins en vrac et des marchés qui offrent l’achat en vrac de certains produits dans votre quartier! L’éco-quartier a rassemblé une liste non-exhaustive de commerces de MHM, ou pas trop loin, qui offrent des options en vrac.
  2. Prévoyez vos déplacements et vos achats pour vous assurer d’avoir tous le nécessaire pour vos repas de la semaine!
  3. Ne quittez jamais la maison en direction de l’épicerie sans vos sacs et contenants de différentes tailles pour le vrac!
  4. En cas de doute, toujours demandez aux commerçants si c’est une option d’apporter vos contenants. Le zéro déchet est à la mode, alors vous pouvez être sûr que vous ne serez pas les premiers à demander!

Charlotte, de l’Éco-quartier MHM, a essayé pendant une semaine de faire l’épicerie sans emballage! Elle vous raconte son expérience et vous donne quelques conseils:

Sources :

  1. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1055510/acheter-vrac-reduire-suremballage
  2. https://www.ledevoir.com/societe/environnement/525821/la-planete-plastique
  3. https://www.ledevoir.com/societe/environnement/526906/plastic-attack-un-mouvement-mondial-qui-fait-des-petits-a-montreal
  4. https://www.ledevoir.com/societe/environnement/515092/ou-va-le-contenu-de-votre-bac-de-recyclage