La poubelle de la cuisine est souvent celle qui se remplit le plus rapidement dans la maison. Malgré les efforts faits à l’épicerie pour ne pas acheter des aliments suremballés, les déchets organiques (dits «de table ») et inorganiques s’empilent repas après repas.

Chaque déchet dans la poubelle représente un déchet de plus dans les dépotoirs et, lors des processus de décomposition et de dégradation, ils génèrent un lixiviat (dit « jus de poubelle ») pouvant contenir des microbes néfastes ainsi que des métaux lourds comme le plomb et le mercure. La gestion de ces déchets secondaires est énergivore et couteuse. Cela est sans compter l’espace impressionnant occupé par les sites d’enfouissement (ou dépotoirs) destinés à accueillir nos déchets mal triés, qui se retrouvent alors coupés des cycles normaux de décomposition et de recyclage. Dans une optique de conservation des ressources et d’optimisation de l’utilisation d’énergie, pourquoi ne pas tenter de diminuer la quantité de déchets destinée au dépotoir?

Défis à relever progressivement, pour un mois et demi de réduction de déchets dans la cuisine

Semaine 1 : Porter une attention accrue au tri des déchets afin de récupérer les déchets de verre, d’aluminium, de carton, de papier ou de plastique (sauf #6) pour le recyclage et de bien séparer vos résidus alimentaires pour la collecte.

Astuces :

– Si vous n’avez pas encore de bac brun pour les résidus alimentaires ? Venez le chercher dans un point de service de l’éco-quartier le plus près de chez vous.

– L’éco-quartier vend également des composteurs domestiques pour 30$ ainsi que des vermicomposteurs à 40$. Vous obtiendrez ainsi du compost maison de qualité à utiliser dans vos jardins ou vos plates-bandes.

– Si votre petit bac de cuisine pour les résidus alimentaires attire les insectes indésirables dans la maison ou émet des odeurs, mettez-le plutôt au réfrigérateur ou au congélateur et sortez-le seulement le jour de la collecte. Propreté garantie, même par temps de canicule! Vous pouvez également envelopper vos restes de table dans du papier journal ou des sacs compostables, ce qui empêchera les insectes d’y avoir accès et ne salira pas votre bac brun.

– Pour connaître les détails précis du tri, consultez le site internet de la ville de Montréal : http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7237,75363604&_dad=portal&_schema=PORTAL

Semaine 2 : Bannir les essuie-tout et les remplacer par des chiffons réutilisables.

Astuces :

– Coupez des carrés de vêtements usagés de différentes textures et épaisseurs pour obtenir des chiffons maison adaptés à chaque dégât.

– Récupérez vos chaussettes trouées et fabriquez un tawashi, une éponge tissée ou tricotée, pour laver les surfaces plus collantes. Voici le lien d’une vidéo qui vous explique en détail comment le fabriquer : https://www.youtube.com/watch?v=-bJhJbNE3us

Semaine 3 : Arrêter l’utilisation de serviettes de table et opter pour une débarbouillette humide ou des serviettes réutilisables en tissu. C’est plus doux pour le visage et les arbres vous diront merci!

Semaine 4 : Acheter son savon à vaisselle et son nettoyant tout usage en vrac.

Astuce :

– Vous pouvez même acheter du vinaigre blanc en vrac ainsi que du bicarbonate de soude et des pastilles de savon Marseille pour fabriquer votre propre nettoyant tout usage. Cela coûte moins cher et réduit la quantité de produits chimiques déversée dans l’eau. Pour des odeurs intéressantes, il est même possible d’ajouter des huiles essentielles au mélange. Le lien ci-dessous présente un tableau récapitulatif de différentes recettes de produits nettoyants maison : http://nature-action.qc.ca/site/sites/default/files/documents/recettes_produits_ecologiques.pdf

Semaine 5 : Acheter des produits en vrac plutôt qu’emballés.

Astuces :

– Il ne s’agit pas de tout acheter en vrac dès la première épicerie, mais plutôt de choisir progressivement certains aliments à acheter dans des magasins en vrac et établir de nouvelles habitudes d’achat petit à petit.

– Charlotte, chargée de projets en écoresponsabilité à l’éco-quartier, nous partage son expérience d’une semaine d’épicerie zéro déchet dans cette courte vidéo…

– Venez voir le kiosque de l’éco-quartier lors de la fin de semaine de la Grande Fabrique sur la rue Sainte-Catherine Est, les 18 et 19 août, pour confectionner de petits sacs en tissu pour les légumes et autres à l’épicerie.

Semaine 6 : Éliminer l’utilisation de pellicules de plastique de type Saran wrap.

Astuces :

– Utilisez les pellicules de plastique plus solides qui sont lavables et réutilisables plutôt que jetables (type sac Ziploc).

– Mettez vos aliments dans des pots en verre ou en plastique solide.

– Favoriser les pellicules en coton et en cire d’abeille (ou de soya). Cette forme de pellicule réutilisable existe sur le marché et peut même se fabriquer! Pour en savoir plus, venez participer à l’atelier de fabrication de pellicules alimentaires réutilisables, le samedi 15 septembre à 13h, au point de service de l’éco-quartier sur l’avenue Morgan. Cliquez ici pour savoir comment vous inscrire…

Nous espérons que ces défis vous inspireront à changer vos habitudes, un pas à la fois!

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur cet article.